Le plan d’appropriation numérique

La Région bruxelloise lance son Plan d’Appropriation Numérique pour soutenir les oubliés du numérique. Dans ce contexte de crise sanitaire, on ne peut pas laisser près de 20% des gens sans accès aux services en ligne.

On parle de nous dans la presse,…

Ne pas savoir naviguer sur internet, utiliser une clé USB… L’illectronisme est aussi un facteur qui peut mener à l’exclusion

Cela n’aura échappé à personne, la digitalisation de la société avance à un rythme soutenu, et plus encore depuis le premier confinement. Pour travailler, pour étudier, pour chercher un emploi, pour des contacts avec les administrations avec son médecin, avec les banques, mais aussi pour réserver sa visite dans un musée, etc.

Le plan d'appropriation numérique 1

La Région bruxelloise lance son plan pour réduire la fracture numérique

Le ministre bruxellois de la Simplification administrative Bernard Clerfayt, a annoncé vendredi la mise en œuvre d’un plan d’appropriation du numérique par le public qui en est éloigné. Ce plan en quatre axes, dix-sept chantiers et soixante six actions à concrétiser d’ici 2024, repose sur la contribution active du Centre de l’Informatique de la Région Bruxelloise et le service de simplification administrative de l’Administration régionale, easy.brussels.

Un animateur donne cours a l'Atelier du web

Le 18 h de BX1

La Région bruxelloise lance son plan pour réduire la fracture numérique. Utiliser un ordinateur est devenu le geste du quotidien depuis cette crise du coronavirus qui préconise le télétravail ou l’enseignement en distanciel. Mais nous ne sommes pas tous égaux face à l’outil. La Région bruxelloise c’est lancée dans un plan numérique, histoire de remettre tout le monde sur un pied d’égalité.

14 février 2021. Début à 4:30

L'espace d'accueil de l'EPN L'Atelier du web